Les enfants et les écrans, combien de temps et à partir de quel âge ?

Famille
13 novembre 2019
Les enfants et les écrans, combien de temps et à partir de quel âge ?

Notre usage des écrans intensif et extensif est un sujet qui fait débat depuis un bon moment et qui nous pousse à questionner nos propres habitudes en tant qu’adultes.

Mais qu’en est-il de nos enfants ? Est-ce une bonne idée que de laisser bébé jouer avec notre tablette ou donner notre mobile aux petits pour les distraire quand ils demandent notre attention ?

De la bonne vieille télé, en passant par les mobiles, tablettes, consoles de jeu et autres ordinateurs, les écrans sont partout dans notre quotidien. Et même s’ils nous rendent grand service, ils consomment aussi beaucoup de notre temps et de notre attention.

Leur usage excessif peut développer un certain nombre de problèmes chez les adultes. L’exposition aux écrans trop tôt et trop longtemps peut devenir mauvaise pour la santé de votre enfant et nuisible à son développement cognitif et social.

L’exposition aux écrans nuit à la communication

Plus l’usage des écrans se développe dans nos vies de tous les jours et plus il nous semble naturel de les avoir partout.
Néanmoins, un enfant ne devrait pas en être exposé avant les trois ans, car autrement il risquerait de s’enfermer sur lui-même et cela compromettrait sa capacité à communiquer avec son entourage.

Étant à peine en train d’apprendre le langage et les codes de communication entre les personnes, mettre à sa portée un écran ne lui apporte pas des possibilités d’échange dans un plan réel, mais uniquement virtuel, donc très limité.

Et bien qu’il existe beaucoup d’applications, films et dessins animés qui pourront lui apprendre des choses, la plus interactive des applications pour enfants ne peut se substituer à la richesse d’un apprentissage basé sur l’expérience réelle et l’échange avec notre entourage.

L’exposition aux écrans rend l’enfant passif et le fait entrer dans une sorte d’état hypnotique où son attention est prise par une activité où il n’intervient pas ou peu.
Du coup, sa capacité d’agir par rapport à la réalité se voit en quelque sorte atrophiée. Il devient un simple spectateur concentré uniquement sur l’écran et n’explore rien autour de lui.

La lumière bleue, néfaste

De plus, n’ayant pas encore développé toutes les fonctions protectrices des yeux, les enfants ne possèdent pas la même capacité que les adultes pour se préserver de la lumière bleue dégagée par les écrans et qui peut avoir également un effet néfaste sur le développement de sa vue.

Donc si votre enfant passe trop de temps devant l’écran, il en paiera le même prix qu’un adulte ou pire encore : Maux de tête, vue fatiguée, yeux qui piquent, vue trouble, pathologies de la vue, difficultés pour se concentrer, sommeil perturbé, problèmes pour communiquer avec les autres et même prise de poids à cause du manque d’activité.

Temps d’exposition aux écrans

Ainsi, le temps d’exposition aux écrans pour un enfant doit être surveillé de près et ne devrait excéder l’heure par année d’âge de l’enfant et par semaine (Pour un enfant de 6 ans, pas plus de 6h / semaine).
Tandis que les activités sans écrans : jeux, sports, lecture, dessin, etc. ; sont à privilégier dans tous les cas.

Les écrans nous rendent tellement de services qu’ils sont sans doute devenus incontournables dans nos vies.
Cependant les besoins d’un enfant quant à son apprentissage et sa détente ne peuvent pas être satisfaits par un écran car il a besoin d’une interaction essentiellement réelle.

Laissons donc nos enfants être des enfants dans un monde réel. Puis lâchons aussi un peu nos écrans pour passer du temps avec eux et leur faire découvrir ce monde.